Les plates-formes de partage facilitent le travail au noir

Les travaux d'électricité et de construction doivent être exclus de l'économie collaborative

La chaîne de magasins de bricolage Hubo et la plate-forme collaborative ListMinut ont décidé d'unir leurs efforts pour simplifier encore la vie des clients et bricoleurs. Ce type de plate-forme permet aux bricoleurs de proposer leurs services pour gagner un maximum de 500 euros par mois ou de 6.000 euros par an sans être imposés sur ces revenus. “Cela en fait des concurrents directs aux indépendants et petites entreprises qui, eux, sont bel et bien soumis à toutes sortes de réglementations contraignantes”, déclaraient les organisations professionnelles Bouwunie et Nelectra. “A titre d'information: un chantier de 6.000 euros en économie collaborative équivaut à un chantier de 15.000 euros pour un indépendant. Il s'agit donc d'une concurrence déloyale mais légale et qui ôte sans complexe le pain de la bouche de nos professionnels. Et c'est inacceptable! Ces travaux non imposés ont ouvert la porte à des personnes qui vont travailler sans devoir se plier à la moindre règle (notamment celle de la garantie, des connaissances adaptées et des compétences professionnelles, des assurances, …) pour des clients potentiels des travailleurs professionnels. L'argument selon lequel ces clients auraient de toute façon trouvé des travailleurs au noir ne tient pas du tout la route. Bouwunie et Nelectra trouvent cette situation injuste et demande au gouvernement de retirer tout ce qui touche à l'immobilier, notamment la construction et l'électricité, de ce principe d'économie collaborative.”

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

 

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Electricien 

Electricien utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.