“LE MARCHE DU BUREAU EST UN ANIMAL CAPRICIEUX"

Christian Sibilde (DDS & Partners) se penche sur le marche du bureau

Le marché du bureau est un animal capricieux. Ceci se remarque du moins à Bruxelles où l'inoccupation des bureaux est inquiétante. Mais où nous constatons aussi que les bureaux sont dépassés après vingt ans de service. L'environnement, la conjoncture, la congestion et la nouvelle façon de travailler ainsi que la centralisation des services publics comme à Gand, Bruxelles ou La Louvière forment une tendance qui raccourcit nettement l'espace de bureau.


PROPRE COURSE

“Cette année, nous existons depuis dix ans", confie Christian Sibilde, l'un des trois associés de DDS & Partners. Le bureau est établi Avenue Louise dans un étage en haut qui offre une vue sur une partie de la ville de Bruxelles. Nous voyons les espaces verts et la ville, le calme et le bruit, l'ancien et le nouveau. La ville est un conglomérat de styles de construction et parfois aussi très peu élégant. Pas très loin, le caractère urbain bruxellois fourmille sur un agréable square du Châtelain à un jet de pierre du bureau et de la maison Victor Horta dans la rue Américaine. Sibilde connaît l'agitation de la ville en sa qualité de véritable Bruxellois et son accent est aussi flanqué de sonorités chaudes: “Nous occupons une position centrale, quoique nous nous soyons souvent demandé si nous ne serions pas mieux logés dans la périphérie. Finalement, nous avons décidé de rester ici.“

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

 

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Electricien 

Electricien utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.