3e Congrès PEB : "Think outside the BOX"

La lumière, l'air et l'acoustique contribuent également à la durabilité de nos constructions

Le jeudi 3 octobre dernier, plusieurs centaines de professionnels de la construction se sont rassemblés à BEL Bruxelles pour la 3e édition du Congrès PEB, dans l'un des plus grands bâtiments passifs d'Europe. Bien que la conservation de l’énergie devienne lentement mais sûrement une priorité, d’autres aspects jouent également un rôle, comme la création de logements sains et confortables. La durabilité, ce n’est plus uniquement l'efficacité énergétique : tel était le fil conducteur de ce Congrès PEB. Aujourd’hui, l’acoustique est également un élément important de la démarche de durabilité. "L'acoustique n'est pas une question de matériaux très coûteux, mais une question de savoir-faire", a souligné Bart Ingelaere, directeur général-adjoint du CSTC.
Ce n’est pas un hasard si le Congrès PEB a pour devise ‘Think outside the BOX’. The BOX est le nom du partenariat reliant sept entreprises : le spécialiste de la formation SBM et les fabricants-fournisseurs Renson, Unilin, AGC, Sapa, Soudal et Skylux. Filip Van Mieghem, responsable marketing chez Soudal, explique : "Ces partenaires se focalisent surtout sur l'enveloppe du bâtiment. Le bâtiment pouvant être comparé à une grande boîte, nous avons donc uni nos forces sous le nom de ‘The BOX’. Mais nous voulions profiter de ce Congrès pour penser de manière créative et originale à propos et en-dehors de cette ‘boîte’. Luc Dedeyne, consultant en énergie et rapporteur PEB, a approfondi la question de la ventilation. Il a évoqué la nouvelle norme de ventilation, en cours d'élaboration, qui met l'accent sur une nouvelle méthode de calcul. "C'est la qualité de l'air que nous devons mesurer, au lieu de nous concentrer sur le débit du système de ventilation", explique Dedeyne. Les exigences de plus en plus strictes en matière de PEB et l'augmentation de la construction étanche à l'air ont conduit au problème de l'avenir : la surchauffe.
Bertrand Deroisy, responsable du laboratoire d'éclairage du CSTC, a également mentionné les quatre critères imposés par la nouvelle norme européenne d'éclairage : lumière naturelle, visibilité extérieure, ensoleillement et risque d'éblouissement. La principale difficulté réside dans la conciliation d'une lumière naturelle optimale et d'une performance énergétique optimale.

Vous pourrez lire l'intégralité de cet article après vous être enregistré

Répondre

Kleurenschema
Aantal tegels per rij
Beeldverhouding
Weergave
Hoeken afronden
0

Bienvenue chez Electricien 

Electricien utilise des cookies pour optimiser et personnaliser votre expérience utilisateur. En utilisant ce site web, vous acceptez La gestion de confidentialité et des cookies.